Parc PAMINA pour la Formation Professionnelle Continue: Formation Professionnelle sans Frontières

By wahl - Last updated: samedi, janvier 10, 2009 - Save & Share - Leave a Comment

Dépasser les frontières – projet après projet

Cofinancé par l’UE – Fonds Européen de développement régional

Vous voulez travailler dans l’Allemagne voisine, faire un apprentissage ou êtes à la recherche d’une formation continue dans la région « Pamina » ?

Alors, vous êtes au bon endroit. Le parc PAMINA pour la formation professionnelle continu est issu d’une coopération transfrontalière entre le CJD Maximiliansau, l’AFPA, le DAA Rastatt et le Greta Nord-Alsace pour encourager le marché de l’emploi dans la région PAMINA.

Avec un soutien de l’initiative communautaire européenne INTERREG III et des moyens de l’administration régionale allemande et française.

Région Pamina

But du Projet Formation Professsionnelle sans Frontières :

Dépasser les frontières – projet après projet
CJD Maximiliansau –  Greta-Nord-Alsace – GIP/FCIP – BSW-Kehl
Cofinancé par l’Union Européen – Fonds Européen de Développement Régional
Nos objectifs :

  • Partir du succès de « Parc PAMINA »
  • faire profiter l’espace transfrontalier des savoir-faire
  • élargir les offres transfrontalières
  • prestations transfrontalières pour les entreprises et les collaborateurs
  • approfondir la relation de proximité

Les deux partenaires, le GRETA Nord Alsace et le CJD Maximiliansau, sont dans leur environnement chacun des acteurs importants de la formation professionnelle et proposent dans ce cadre des projets liants leurs compétences au profit du marché du travail transfrontalier et de l » »économie régionale.
But de la démarche : La mobilité et la flexibilité régionale pour les personnes, des conditions économiques attractives et des conditions générales qui encouragent le marché du travail transfrontalier
Trois champs d’action représentent les points forts de ce dispositif.
Ils se reportent au Programme opérationnel INTERREG IV A Rhin Supérieur, Axe B pt. 1 «Encourager le Bilinguisme» et pt. 2 «Favoriser le Décloisonnement et une Intégration plus forte du Marché du Travail», ainsi que Axe A pt. 3 «Faire de l’espace du Rhin Supérieur un lieu économique attractif»

  1. Apprendre la langue du voisinLes méthodes à développer pour l’intégration d’une connaissance de base de la langue du voisin visent au soutien d’un bilinguisme professionnelle, à l’encouragement de la mobilité et compétence en langues et ainsi à une plus intense intégration de la main d’œuvre. La compétence en langue est essentielle pour rendre les gens capables à comprendre les avantages de la vie et du travail transfrontalier comme un enrichissement et à en profiter pour leur développement personnel.
  2. Le Pass’Reconnaissance de la formation professionnelle continue sur le territoire du Rhin Supérieur : Ce document élargit le décloisonnement et l’intégration au sein du marché du travail régional en délivrant des certificats, des brevets et des descriptions de compétences professionnelles bilingues. Ceci aussi en portant un regard vers l’apprentissage informel et non formel pour encourager une meilleure auto présentation professionnelle dans le pays voisin.
  3. Cours d’agent de maîtrise et de BTS-ATI – bivalent au niveau du « Meister » (Brevet de Technicien Supérieur Assistant Technique d’Ingénieur) : La coopération avec une entreprise industrielle offre le champ de pratique nécessaire et des conditions réelles au service du développement d’un objectif professionnel binational pour des cadres ayant des compétences transfrontalières. A la fois un bénéfice pour les diplômés et pour le site économique

Dépasser les frontières – projet après projet
CJD Maximiliansau –  Greta-Nord-Alsace – GIP/FCIP – BSW-Kehl

Posted in Langue du voisin • • Top Of Page